♥ Contexte original, partie futuriste et partie heroic-fantasy !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Zonia Elzaebeth - La Chasseresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
MessageSujet: Zonia Elzaebeth - La Chasseresse Mer 31 Déc - 13:56

Invité


Zonia Elzaebeth






Surnom :: La Louve
Âge :: 24 ans
Race :: Humaine
Origines :: Multiples et inconnues
Malédiction :: Pas de malédiction
Particularité :: Nyctalope
Discrète
Malhonnête
Habile
Vava :: Female Demon Hunter - Diablo III
Pseudo :: Pewpew
DC ? :: Naaah

Apparence

Zonia est comme une ombre. Son physique, ou plutôt son attitude a quelque chose de félin. Elle ne mesure pas moins de 1,71 m pour 66 kg. Son corps élancé et athlétique est taillé pour l'endurance et le mouvement. Son visage aux traits fins et harmonieux est entourés de longs cheveux raides et foncés. Pourtant, rares sont ceux qui l'ont vu découvert. En effet, elle porte presque tout le temps une large capuche qui lui cache le faciès, et sous laquelle on peut voir briller deux yeux dorés anormalement clairs. Ces yeux sont très particuliers, d'une part par leur couleur, mais aussi parce qu'ils lui confèrent une vision perçante et présentent une malformation qui lui permet de voir dans la pénombre. Cependant, Zonia ne discerne moins bien certaines couleurs que les autres.
Zonia occupe ses journées par la "noble" pratique du braconnage. Ainsi, elle se déplace tout le temps avec tout un atirail adapté. Habillée de cuir sombre pour la plupart du temps, elle préfère les vêtements serrés qui ne risquent pas de se prendre dans les branches. Elle relève presque toujours sa capuche sur sa tête pour ne pas risquer d'être vue. A sa ceinture, on peut trouver toutes sortes de gadgets tels que des pièges, des collets, des poisons et bien sûr des flèches, indispensable pour utiliser l'arbalète qui l'accompagne partout.



Caractère

Zonia est discrète, et parle peu. Elle n'aime pas la compagnie des autres tout simplement parce qu'elle ne veut pas être gênée par qui que ce soit. Son dicton, "Parlons peu, mais parlons bien !". Elle veut éviter toute conversation inutile pour ne pas laisser échapper d'informations qui pourraient lui nuire. Car son "métier" n'est pas des plus reconnus honorable par la société. Elle est solitaire, ce qui lui a valu le surnom de "La Louve" par les habitants du coin (même si les loups se déplacent en meute, mais bon). Elle est très bonne marchandeuse et négociatrice, c'est une as du commerce. Cependant, elle est très cupide et n'hésite pas à accepter n'importe quel boulot pour se faire un peu d'argent, même s'il est peu recommandable.
Zonia est intelligente et rusée. Elle a un esprit très logique et est bonne stratège. Elle observe énormément tout ce qui l'entoure et une bonne mémoire
Zonia aime beaucoup les livres, et si elle avait eu la chance d'avoir une éducation digne de ce nom, elle aurait très certainement fini dans une académie entourée de vieux sages croulants. Elle n'aime pas la chaleur et les lumières vives, ce qui l'encourage naturellement à vivre plutôt la nuit. Elle aime beaucoup la musique, même si elle ne sait pas chanter. Elle joue de la flûte, mais seulement lorsqu'elle est toute seule à pouvoir l'entendre. Et les rares qui l'ont entendue jouer sont repartis le coeur lourd, car elle n'arrive à jouer que des mélodies d'une grande tristesse.



Malédiction

Zonia n'est pas encore maudite, mais pour l'anecdote, lorsqu'elle se présentera à la sorcière, celle-ci la condamnera à être victime de ses propres méfaits. Elle qui volait aux autres se trouve désormais régulièrement privée de ses biens.


Histoire

Zonia n'a pas eu beaucoup de chances étant enfant. Sa mère était bouchère sur le marché de la grand ville. Elle avait déjà eu plusieurs enfants, et elle s'en était à chaque fois débarrassée. Pour cela, rien de plus simple et de plus atroce. Elle mettait le nouveau né dans un grand sac avec toutes les chutes de viandes destinées aux chenils et ni vu ni connu. C'était une femme horrible, seule, baignée par la pauvreté pour qui un enfant n'était qu'une bouche de trop à nourrir. Mais cette fois ci, cela ne se passa pas comme prévu. Un tout petit cri s'éleva du sac quand on l'ouvrit au chenil. Intrigués, les maitres-chiens regardèrent attentivement pour découvrir avec stupeur un petit bébé d'à peine un jour. Il fut facile de remonter jusqu'à la bouchère, qui fut comdamnée pour tentative d'infanticide.
Zonia fut placée dans un orphelinat à partir de ce jour. L'orphelinat était un endroit affreux, surpeuplé d'enfants pauvres et hurlants. La directrice de l'orphelinat ne s'inquiétait pas. Les filles ne survivaient pas longtemps, rares étaient celles qui dépassaient les 5 ans. Et pourtant, Zonia en fit partie. La directrice était étonnée, et presque déçue pour la pauvre fillette qui deviendrait sûrement comme les autres prostituée dans les bas quartiers de la ville.
Pourtant, Zonia était d'une grande robustesse, et on pouvait facilement la confondre avec les garçons de son âge. Ses cheveux courts et son penchants pour les jeux normalement réservés aux garçons l'aidèrent à se faire une petite place. Elle fut emmenée comme apprentie chez un tisserand à l'âge de ses 10 ans. L'artisan tisseur se trouvait juste à côté du tanneur et les vapeurs provenant des cuves où baignaient sans arrêt les peau rendirent Zonia très malade. A l'âge de 12 ans, elle commença par se sentir fatiguée, puis à tousser. Quand elle commença à cracher du sang, le tisserand appela de mauvaise grâce un médecin (c'était très cher à l'époque !) qui lui diagnostiqua la tuberculose. Il recommanda d'envoyer l'enfant au grand air pour qu'elle se repose. Le tisserand, qui n'avait jamais pris de vacances de sa vie, trouva celà stupide, mais se décida néanmoins à envoyer Zonia chez sa soeur, qui habitait une petite ferme dans la campagne.

La jeune fille se remit doucement de la maladie. Le propriétaire de la ferme était un homme dur et travailleur, et à peine sur pied, elle dû gagner sa pitance en aidant aux travaux quotidiens. Cela consistait en de petits choses telles que nourrir les poules, s'occuper des cochons et des vaches et des divers animaux. La ferme était en bordure d'une très grande forêt, et le fermier posait également quelques pièges pour ramasser des lièvres à vendre. Zonia était très intéressée par la chasse, et le fermier l'emmena avec elle un matin. Ce fut là qu'elle apprit tous les rudiments, se perfectionnant jour après jour pendant plus d'un an. Quand la lettre du tisserand réclamant son apprentie guérie arriva, son premier réflexe fut de s'enfuire au plus vite. Elle ne voulait pas retourner là où elle avait failli y passer. Elle se cacha dans la forêt pendant plusieurs jours, vivant de petits lapins qu'elle attrapait. Au bout de deux semaines sans l'avoir trouvée, on déclara qu'elle avait due être attaquée par un loup ou un sanglier, on dédommagea le tisserand et elle fut oubliée par tous.

Pourtant, elle était toujours là. Un jour, une compagnie de théâtre passait par la forêt. Elle embarqua avec eux. Parmi eux était une grosse femme très maternelle, qui lui apprit à lire et à jouer de la flûte. Le mari de la grosse femme, lui, il lui apprit à faire les poches des scpectateurs pendant la représentation. Zonia était parfaite pour ça. Silencieuse, agile, elle se faufilait parmis les gens sans problème. Un jour, ils arrivèrent dans la plus grande ville que Zonia avait jamais vue. Lorsque la troupe partit, elle décida de rester. Ce fut là qu'elle se lança dans la carrière de braconnage. Elle chassait dans la forêt seigneuriale proche et revendait ses prises à bon prix aux auberges et marchands de la ville. Rapidement, elle fit partie des personnes recherchées par le seigneur. Mais elle ne prenait pas de risques. Elle sortait rarement le jour et cachait son visage. Avec l'argent ramassé, elle louait une chambre minuscule dans une auberge dont le patron était le seul au courant de ses activités et échangeait son silence contre des pièces de premier choix au rabais. Actuellement, elle continue cette vie, tout en chipant à droite et à gauches quelque spièces ou de quoi agrémenter ses repas, tout ça discrètement.


© Never-Utopia
MessageSujet: Re: Zonia Elzaebeth - La Chasseresse Mer 31 Déc - 22:04

avatar

PAST
Nom: Artemis Xanthe
Âge: 18 ans
Malédiction:
Elève/Ordre
Elève/Ordre
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 441
Date d'inscription : 28/11/2012




Validesh !

C'EST OFFICIEL ! Dis-donc, je te l'ai déjà dis mais tu écris super bien *A* Berf, tu peux rp à la fois dans le présent et le passé ! Le seul truc qu'il pourrait te rester à faire, c'est te créer un journal. C'est tout !

Amuses-toi bien sur le forum ♥





codage par a modern myth. sur Libre Graph'


#cornflowerblue


Zonia Elzaebeth - La Chasseresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mémoria Clio, Fille de Clio, Chasseresse, 9 ans
» Mémoria Clio, ex-chasseresse, fille de Clio
» Quelques PNJs
» Estel Serindë [Noble, chasseresse & voyageuse]
» Comédia Hadock - chasseresse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocaloid RP :: Présentations-